No return- Requiem Chronique

Par Donna.

NO RETURN - Requiem

Le groupe français de death/thrash metal mélodique, No Return, est de retour avec un nouvel album trois ans après “The Curse within” pour leur trente ans en 2019. Ce nouvel album marque aussi le comeback de Steeve Petit, qui avait participé aux albums “Self Mutilation” en 2000 et “Machinery” en 2002 chez Nuclear Blast Records. Le groupe s’est éloigné du death mélodique qui était présent auparavant. Et sont revenus vers quelque chose inspiré par la première période de Steeve dans le groupe, donc vers un aspect plus frissonnant.

On retrouve ici des sonorités musicales comme dans l’album “Machinery”. 

L’introduction de “Unscarred” nous évoque du Napalm Death, qui est incroyable, une chanson qui a une fréquence rapide et plutôt agressive. 

Le groupe, en revanche, a gardé la magnifique section guitare très inspirée des néoclassiques, comme il y en a beaucoup dans les deux premiers morceaux, Alain et Geoffroy se sont bien amusés, de plus ils sont les meilleurs dans le domaine.

De plus les nombreuses explosions à la batterie, rendent cet album assez brutal tout en conservant la mélodie. Toutes les chansons passent bien, et l’album est plus agréable que le précédent, avec des compositions plus courtes et plus agressives.

Un album bien réalisé est réjouissant car on redécouvre le côté brutal qui a jusqu’ici disparu dans les trois derniers albums. 

Le groupe s’est surpassé avec cet album qui n’est pas trop death mélodique à la suédoise comme avant et ceci vous surprendra agréablement. 

Note: 4/5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.